1
2 3 4 5
 
Le syndrome d'apne du sommeil
   
  Qu'est-ce qu'une apnée ?  
 
Anatomie
 

Physiologie

 
Echelle d'Epworth
 
Polygraphie
 
Apnée obstructive
 
a
Apnée centrale
 

Un arrêt de la respiration au moins 10 secondes survenant pendant le sommeil. Le système respiratoire est une pompe. Si la respiration s’arrête, c’est que le passage de l'air est bouché c'est une apnée obstructive

Dans l’apnée obstructive, la pompe fonctionne, le diaphragme s’abaisse, la pression à l’intérieur de la cage thoracique diminue, mais l’air ne passe pas, parce qu’il y a un obstacle.

Le passage de l’air se bouche, parce que la voie aérienne ne se comporte pas comme un tuyau rigide. Le problème est que le pharynx sert aussi à avaler, à parler. Cette capacité du pharynx à pouvoir se déformer crée un problème parce que le pharynx est un tuyau qui est susceptible de s’écraser.

Chez le sujet normal, quand tout se passe bien, l’inspiration crée des pressions négatives, qui sont contrebalancées par des forces qui tiennent le pharynx ouvert.

Dans le cas d’une apnée, les forces qui permettent de tenir le pharynx ouvert sont moins importantes et insuffisantes pour contrebalancer la pression négative créée par l’abaissement du diaphragme. Et parce que le pharynx est un tuyau mou, la langue est attirée vers l’arrière, la paroi du pharynx est attirée vers l’avant et on a une apnée obstructive (Pr Krieger).

L'arrét de la respiration entraîne une chute du taux d'oxygéne dans le sang qui provoque un réflexe (arousal)qui fait se relâcher les muscles des voies respiratoires et lève l'obstacle.

La respiration peut ne pas être totalement bloquée mais diminuée de plus de 50% ce qui entraîne aussi une diminution de la concentration d'oxygéné dans le sang, il s'agit alors d'une hypopnée.

L'apnée ou l'hypopnée se termine par un micro-eveil non conscient, le sommeil est désorganisé jamais profond et donc non réparateur.

 
  Chez qui doit on soupçonner un syndrome d'apnée ?  
 
  • Vous ronflez, souvent très bruyamment, depuis que vous avez pris du poids
  • Vous devez vous lever une ou plusieurs fois par nuit pour uriner
  • Vous vous éveillez avec l'impression de ne pas avoir dormi
  • Dans la journée vous êtes fatigué, somnolent après le repas
  • Souvent irritable quelquefois déprimé le soir vous ne voyez jamais la fin du film ...

Vous faites probablement des apnées du sommeil votre épouse ou compagne s'est d'ailleurs souvent aperçu que vous arrêtiez de respirer pendant votre sommeil.

Autres symptômes pendant le sommeil :

  • Somnambulisme
  • Réveils en sursaut
  • Sueurs nocturnes
  • Cauchemars

Autres symptômes pendant la veille :

  • Céphalées matinales
  • Troubles de la mémoire
  • Impuissance, diminution de la libido
Comment fait-on le diagnostic du SAS ?
  • L'échelle de somnolence d'Epworth

Les symptômes : ronflement + obésité + hypersomnolence diurne permettent de suspecter le diagnostic. Le questionnaire d'Epworth, très simple permet d'établir un score, quand il est supérieur à 7 un SAS est très probable, il sera démontré par un enregistrement polygraphique.

  • enregistrement polygraphique nocturne.

il permet de compter précisément le nombre d'apnées et d'hypopnée par heure de sommeil et de calculer l'Index d'Apnées et Hypopnée ou IAH.Le diagnostic de SAS est posé quand IAH > 10 ou IA > 5 (plus de 5 apnées heure ou plus de 10 apnées et hypopnées/heure). La somnolence diurne est bien sur d'autant plus importante que le nombre d'apnées est élevé.

Dans certains cas difficiles l'enregistrement polygraphique à domicile ne suffit pas, un enregistrement de l'electroencéphalogramme nocturne est nécessaire, une polysomnographie est réalisée en hospitalisation.

Le SAS est-il une maladie fréquente ?

OUI. Nous ne disposons pas de chiffre précis mais on estime à 2 à 4% de la population générale le nombre de sujets atteints de SAS et 15% des sujets de 75 ans et plus soit plus de 3 000 000 de cas en france.

Avant 60 ans il touche essentiellement les hommes, au delà les femmes sont également atteintes Le SAS est beaucoup plus fréquent chez les hypertendus (20 à 40% des hypertendus selon les études).

Le traitement

Dans les cas bénins, une bonne hygiène de vie suffit parfois à éliminer les symptômes. Ainsi, il est conseillé aux malades de réduire leur consommation d’alcool et de cigarettes. Une perte de poids va permettre quelques fois de faire disparaître les apnées à condition qu'elle soit trés significative...

Quand le nombre d'apnées et hypopnées est supérieur à 30/heure de sommeil le syndrome d'apnée est sévère il doit être traité

le traitement de référence est la ventilation "en pression positive". Il s’agit d’un petit compresseur qui envoi de l’air sous pression dans un masque qui est mis en place au coucher. La pression maintient les voies aériennes ouvertes empêchant les apnées, le sommeil redevient normal et tous les symptômes disparaissent .

La perspective de dormir toutes les nuits avec un masque relié à un compresseur sur le visage peut paraître difficilement imaginable mais l'amélioration de la vie quotidienne est si spectaculaire dès les premières nuits que le traitement est presque toujours bien supporté.

Le faible bruit de la machine remplaçant celui des ronflements permet accessoirement au conjoint de retrouver également un sommeil de meilleurs qualité...

La pression positive et les autres traitements par exemple chirurgicaux sont détaillés à la page traitement.

 

Dr G.Bonnaud - Polyclinique de Courlancy - Reims - ©2007
mise à jour 09/2011